La brigade des Nurses s’est éteinte

janvier 20, 2010

Les enfants vont pouvoir retrouver une vie normale, la super Nounou du PAF s’est éteinte hier. Après s’être battue corps et âmes à éduquer les parents, euh pardon, les enfants, elle est partie. Je sais c’est dur, vous veniez à peine de vous remettre des décès de Patrick et de Filip…On ne savait même pas que Cathy était malade, enfin, c’est normal tout le monde était préoccupé par le colon de Johnny, ah sacré Johnny !  (stp ne meurs pas, on craint tous le deuil national ici et surtout tes clips en boucle toute la journée!) Enfin revenons à Cathy, car aujourd’hui on lui rend hommage ! On le lui doit bien, regardez toutes ces familles qu’elle a transformées en familles « chicorée » !   Les vraies valeurs ne se perdent pas, M6 l’a bien compris!

Nous arrivons à une dure réalité :  comment tournerait le monde sans M6? Ne vous inquiétez pas trop, il reste encore l’équipe de « C’est du propre » pour vous apprendre à ne pas être sales chez vous (non la propreté n’est pas quelque chose d’inné chez tous les êtres humains) et surtout le Cyril pour vous remettre sur le droit chemin alimentaire ( je suis au regret de vous annoncer que le kebab devra sortir de vos vies à tout jamais….) Et pour vos problèmes de look, M6 a encore la solution!

Peut-être que la production est déjà à la recherche de sa suppléante? Ce ne sera pas une mince affaire mais bon nous avons tous un brin d’éducation qui sommeille en nous!  Alors baby-sitters en herbe, vous qui savez gérer au quotidien des gamins c….., pardon en difficulté socialement, sans jamais avoir recours à la violence, postulez!  Il ne faudrait pas que ces bons moments de télé-réalité s’arrêtent pour toujours:))

Parlez-vous astro??

janvier 3, 2010

2010, tu nous épates!

Avoir une vue d’ensemble de son année avant qu’elle n’ait commencé, c’est possible…comment?? en achetant un magazine féminin tout simplement!En première page ou en livret supplémentaire, les astres sont là pour répondre à toutes vos questions existentielles : argent, amour, boulot…sans oublier leurs judicieux conseils pour améliorer ou profiter pleinement de votre année.Et là j’ai envie de dire merci!

Mais voilà, il y a un hic dans tout cela : le langage des planètes !  « Jupiter entre dans votre signe solaire et vous donne appui* », génial c’est qui ce Jupiter? Car oui, s’il m’épaule, je veux bien le rencontrer….Mais quelque fois, Jupiter rencontre Saturne et là apparemment ils se détestent parce que c’est le drame total! Mais j’ai disséqué le problème pour vous (ne me remerciez pas, je suis un peu la Paco Rabanne de 2010 ) :  Jupiter est amoureux d’Uranus, la preuve  lorsqu’ils se rencontrent, c’est l’eldorado du bonheur mais voilà  Saturne s’en mêle ayant comme résultat de créer un amour triangulaire impossible .  Si la relation Jupiter/ Saturne est saine, la relation Saturne/Uranus relève plus de la passion, ensemble dans votre signe et vous dépassez les limites du raisonnable. Ils ne peuvent pas régler leurs problèmes ailleurs que chez vous, les planètes n’ont donc aucun savoir-vivre ! Et au milieu de tout cela, Venus fait son chemin seule, c’est à n’y rien comprendre, pourquoi la planète de l’amour voyage sans personne à ses côtés? Bref, elle  agit tel un cupidon sans arc dans votre signe. Si elle ne passe pas cette année, ne vous inquiétez pas 12 mois seuls ou malheureux dans son couple ce n’est pas si long :)) Avant de s’occuper de vous, elle ferait mieux de régler les problèmes de ses camarades!

Son signe solaire, tout le monde le connaît, il est déterminé par son jour de naissance, fastoche pour le trouver dans un magazine mais pour aller plus loin, il faut vous atteler à de longs calculs mentaux. Bah oui, vous le connaissez votre ascendant ou votre numéroscope? NON, donc ajoutez votre jour de naissance à votre mois de naissance à 3(contraction de 2010 : 2+1, élémentaire!) puis si vous trouvez un nombre entre 20 et 54, otez 27 puis ajouter les 2 chiffres de ce résultat pour n’en former qu’1. L’horoscope est une VRAIE science.

Puisque les planètes s’immiscent dans votre vie, suivez-les de près cette année et rendez-vous dans l’un des nombreux magazines féminins et ne vous voilez pas la face, l’horoscope, personne n’y croit mais tout le monde le lit ou tout le monde clique….

2010, ce sera votre année…ou pas…

* source : ELLE

J’ai fait la fac, ça se soigne? Part II

décembre 2, 2009

Pour suivre un cours, vous faîtes comment?

Alors que signifie amphi EC2? Élémentaire : bâtiment E, salle C2, je vous le dis, la fac accède facilement au titre de  « Grande École… » Le code de la salle déchiffré par vos soins ou plutôt grâce à l’aide de l’unique personne à laquelle vous pouvez  réellement faire confiance dans ce monde cruel, à savoir le vigile, vous êtes arrivés à votre 1er amphi. Vous êtes à l’heure et pourtant l’amphi est bondé? Un petit cours sur les marches de l’escalier s’impose…ne vous inquiétez pas cela ne dure pas longtemps, en janvier, la moitié n’aura pas supporté l’épreuve imposée de l’autonomie  et aura déserté les sièges, vous laissant ainsi le champ libre pour vous installer correctement! Enfin, tout compte fait la différence entre le confort de l’escalier et du banc n’est pas flagrante…

Arrivés dans l’amphi, il vous faut trouver la bonne place : ne pas être dans les derniers rangs, ils sont trop cools pour vous et loin des premiers rangs, il ne faut pas exagérer non plus…donc au centre, au moins vous vous fondez dans la masse… Installés? Le cours magistral peut commencer…enfin…eh non le micro n’est pas branché et le vidéo projecteur ne projette rien! Ah les désagréments de la technologie! Mais ouf, tel un Zorro des temps modernes, le technicien surgit hors de son boxe de contrôle pour aider le professeur en détresse.

Show must go on … En attendant, regardez autour de vous, ici vous trouverez des spécimens que vous n’aviez jamais vu auparavant. La plus grande mixité, elle est là…. : tiens une fille qui tente de ressembler au lapin de Pâques avec un nœud rose posée délicatement sur le haut de sa chevelure (on est pourtant bien en novembre, non?), penchez-vous, intéressant, une fille a pensé à prendre son Yorkshire (lui aussi a un noeud rose), continuez à faire traîner votre regard, non vous ne rêvez pas, au fond, ils attaquent une pizza….

Le professeur commence son cours, le silence s’opère et oui même en fac, on sait se discipliner et la prise de note commence. Petit budget, donc pas de polycopié, il faut tout écrire, être prêt, le vrai défi commence!

Les TD? Nostalgie du lycée.. interrogations écrites et orales, exercices, exposés.. vous pouvez même vous faire virer pour cause de bavardage – aparté personnel : j’ai toujours réussi à échapper à cette sanction, sûrement mon petit air angélique…- Et là de même, autour de vous, la magie opère : en cours d’anglais, les questions tags (oui, vous l’avez vu en 6ème et alors?) « Do you know me, know I? » Pour certains, ce n’est vraiment pas du luxe  de revoir les bases.

Vous tournez les pages de votre agenda et là horreur sur le calendrier, le 1er semestre est déjà passé, vous vous étiez tellement bien amusés!…Noël va être vite écourté…on vous avait pourtant prévenu au début de l’année, chaque cours d’une heure équivaut à 2h de travail chez vous, travaillez vos cours magistraux régulièrement…bref vous n’avez rien foutu…mmmm plus de 100 heures de cours depuis le début de l’année, ça va je suis large! Allez pas trop de foie, pas trop de truffes et au boulot !

La suite dans un autre épisode….

Pourquoi pas toi?

novembre 24, 2009

Baby boom de l’an 2000 oblige, les scouts et guides de France partent en campagne pour recruter de nouveaux animateurs. Le but ? Interpeller :  un zest d’humour, un soupçon de second degré et un grain d’autodérision, voici la recette pour ce premier épisode d’une longue série! Ne plus paraître ringard ou en jouer, innover, allez chercher les jeunes là où ils sont, tels sont les partis-pris pour cette campagne haute en couleur.

Le traitement de ce 1er épisode? Le plus grand cliché mis en avant : car oui le scoutisme est la plus grande agence matrimoniale de France (ce n’est pas le but premier, rassurez-vous!) et oui séduire pour un scout, rien de plus simple! Meetic n’a qu’à bien se tenir !

Pas convaincus? Allez acquiescer, c’est pour la bonne cause!

 

J’ai fait la fac, ça se soigne?

novembre 17, 2009

L’université, la planque idéale pour les nuls? les fainéants?… vous pensez cela? vous n’avez donc jamais été en fac…car je vous assure qu’il faut en avoir du courage, de la patience, de la persévérance, de la rage pour avoir choisi cette voie! 

Les années fac, une grande histoire, une grande série d’aventures aussi, c’est notre Koh-Lanta à nous, universitaires. Nous rentrons à 1000, nous finissons à 5…Notre motivation : aller jusqu’au bout et vous verrez le chemin est long et semé d’embûches…

Voici donc le 1er volet d’une série dédiée à mes années fac :

S’inscrire à la fac ou comment ne pas perdre la raison!

Commençons par le début : les inscriptions administratives. Au 1er abord, cela paraît simple : un rendez-vous pris sur Internet, vous vous y rendez le coeur léger et confiant, cela ne sera qu’ une formalité, vous aviez même prévu un déjeuner. C’est seulement en arrivant sur place que vous vous rendez compte de votre erreur! Vos amis vont pouvoir vous attendre… Vous vous retrouvez dans une file d’attente interminable, et pourtant vos compères d’inscription avaient tous pris un rendez-vous à une heure différente de la vôtre. Et là, vous comprenez toute l’expression de la lenteur administrative! Pour tenter de désengorger le trafic, une femme passe demander à chacun ce qu’il attend: heu? s’inscrire, pourquoi sinon serais-je là? Elle arrive à se séparer de quelques malotrus qui n’avaient pas pris leur rendez-vous sur Internet, mais à la vue de cette file qui s’est peu désemplie, elle aussi se sent dépitée… enfin pas trop longtemps tout de même, sa dixième pause café de la matinée l’attend… Bref.. Après une heure d’attente où vous voyez vos chances de déjeuner un jour s’éloigner de plus en plus, vous atteignez enfin le bureau de celle ou de celui que vous mourrez d’envie d’appeler votre sauveur! N’allez pas trop vite en besogne! C’est au moment même que vous pensiez en avoir fini, qu’ un dialogue de sourd se met en place entre l’administré et l’administrateur qui n’apparaît plus du tout comme votre sauveur mais plutôt comme votre bourreau :  > »Mademoiselle, le tampon sur votre relevé de notes de licence 3 n’est pas bien passé à la photocopieuse, votre diplôme est plus ou moins valide ». > » Ah je suis désolée mais j’ai joint mon relevé de master 1 que j’ai obtenu ici l’an dernier » > »Ah mais ceci ne me prouve en aucun cas que vous ayiez  auparavant obtenu votre licence ». Ok génial, je dois annuler mon déjeuner, il faut que je lui explique le principe pour passer en « classe supérieure ».

Il y a ensuite la partie pédagogique où les personnes qui s’occupent de votre inscription sont tout sauf pédagogiques! On vous annonce généralement que les options que vous désirez sont déjà complètes (comment? un mystère…) et la gentille secrétaire vous dirige vers une autre option : « le cours de journalisme est complet, je vous propose gestion de projet, c’est la même chose! » Vous n’aviez jamais réalisé le lien qui existait entre apprendre à écrire un article et s’entraîner à monter une entreprise? C’est pourtant simple!  Vous en rêviez? la fac l’a fait!

Lorsque vous avez  entre vos mains votre emploi du temps, vous êtes soulagés et fiers d’avoir réussi. Mais à la lecture de ce dernier, voici que les lettres s’entremêlent pour essayer de vous donner un message : Ecrits Professionnels -amphi E- C2. Ceci n’est pas une équation de mathématiques mais bien un code qu’il faut déchiffrer si vous ne voulez pas rater votre 1er cours…

La suite dans un autre épisode…

La gentillesse, yes we can !

novembre 14, 2009

PSYCHOLOGIES magazine a lancé aujourd’hui un défi à tous les français : rentrer dans la peau d’un Bisounours le temps d’une journée. Oui, Mesdames et Messieurs, après la journée de la courtoisie en voiture, la journée de la gentillesse fait sa grande apparition en France. Après tout, pourquoi pas? Demain et pour 364 jours, nous pourrons redevenir méchants – pardon, moins gentils-. 

Aujourd’hui j’ai donc décidé d’arpenter les rues de Paris comme si j’évoluais dans le monde de Oui-Oui mais j’ai bien vu qu’autour de moi, tous n’étaient pas prêts à cette révolution.  La journée commence mal : en entrant dans le métro, un homme me passe devant pour passer son pass-navigo plus rapidement (car vous comprenez un métro de raté, c’est 30 secondes de retard!),  le fou, il n’avait donc pas vu que le thème de la journée était la galanterie ! Qu’a cela tienne, je trouverai de la bonté ailleurs!

Arrivée à mon stage, je rentre dans l’ascenceur avec une collègue ; au même moment, je vois un camarade s’approcher. Je pense donc spontanément à montrer de la solidarité et décide de retenir cette machine infernale mais ma collègue en a décidé autrement…tiens, elle non plus ne sait pas qu’aujourd’hui il ne faut pas être individualiste!

Installée à mon bureau, je m’attendais en ouvrant mes mails à ce que mon équipe m’ait envoyée des fleurs virtuelles comme il avait été conseillé de faire avec cette nouvelle célébration de la générosité  :  que nenni! des nouveaux message oui, du nouveau travail aussi! Je sais, cette journée ne mettait pas en valeur la vertu de la glande!

Vous n’avez rien remarqué de nouveau aujourd’hui? Nous étions pourtant bien coachés par PSYCHOLOGIES magazine et METRO qui nous ont gentiment rappelé ce qu’il fallait faire pour atteindre les objectifs de la journée  :  écouter son entourage, l’aider, sourire…mmm…heureusement qu’ils étaient là, nous n’aurions jamais pu trouver toutes ses actions par nous-mêmes!

Enfin, moi qui suis la gentillesse et la bonté incarnées, j’en ai donc déduit que c’était ma fête aujourd’hui, pourtant personne ne me l’a souhaitée… Trop bon, trop con?

To blog or not to blog ? That is the question!

novembre 11, 2009

Le 26 octobre,  on annonce à la promotion MME 2009 – 2010 : « il vous faut blogger »… et là c’est le drame… »Mais sur quoi je vais blogger? » On nous répond Sujet Libre…et là tout se complique! A la pause, on discute, on partage nos impressions, nos idées….Il faut partir du commencement : comment fait-on déjà pour s’inscrire sur wordpress? pour personnaliser sa page? Les questions techniques à peu près réglées grâce à l’expertise de toute la promotion, on revient à la question principale « Mais je vais blogger sur quoi? ».

De retour à Paris, j’organise un brainstorming général! Tout le monde se mobilise : ma famille, mes amis, mes  collègues de stage….Tout le monde apporte sa pierre à l’édifice. La gente féminine rêve d’un Gossip Girl Parisien « spotted, be carefull little B…. ». Les fashionnistes voulaient que je me rapproche du blog de la célèbre Pénélope mais mes talents d’artiste étant plus que limités, je ne voulais pas faire subir à mon entourage mes gribouillages dignes de la 3ème année de maternelle! Les plus passionnés proposaient un blog sur les médias, les séries, les films… mais bon ces blogs existent déjà… et je ne pense pas pouvoir apporter de nouvelles idées! 

Au cours d’une soirée, mes meilleurs amis me donnent l’idée de blogger sur moi, bon ok, je vous l’accorde ce sujet, je maîtrise! Et là, les idées fusent de tous les côtés « parle des scouts », « explique nous enfin le concept de la gym suédoise! », « écris un journal sur les dessous de ton stage! »,…Donc pourquoi pas partir de moi pour enfin trouver mon sujet de blog! Je pourrai partager ce que je fais, ce que j’ai lu, ce que j’ai vu, ce que j’ai aimé, ce que j’ai détesté, ce qu’il m’a choquée… Bref un facebook amélioré!

Tout commence donc aujourd’hui et Dieu seul sait où l’aventure me mènera!

To blog or not to blog?

Hello world!

novembre 11, 2009

Welcome to WordPress.com. This is your first post. Edit or delete it and start blogging!